La rigueur, toujours la rigueur

Avez-vous déjà vu une publicité agricole qui vous promet des résultats spectaculaires si vous utilisez un produit? Évidemment! Alors, pourquoi ne pas utiliser tous ces produits en même temps? Votre performance et votre rentabilité bondiraient !

Malheureusement, le test de la réalité nous a tous appris que le succès obtenu dans un laboratoire, ou chez un petit nombre de producteurs sélectionnés, donne des résultats beaucoup plus variables dans la vraie vie. Ces résultats justifient trop souvent les prétentions de la publicité – mais à quoi bon si la majorité n’est pas capable de les reproduire?

Alors, comment savoir si ce produit qui nous a été recommandé donnera les résultats escomptés? Il n’y a qu’une seule façon : mesurer son efficacité avec rigueur et intégrité, même si la réponse ne fait pas toujours notre affaire.

C’est dans ce but que le réseau La Coop offre des outils – tels que les tableaux mensuels, Agriscan et Aviscan – qui améliorent la rigueur de l’analyse de la rentabilité. La rigueur est moins spectaculaire, mais elle donne l’heure juste.

À ce propos, on voit encore des analyses économiques qui, sans être fausses, ne disent pas toute la vérité sur les résultats réels. Les impacts financiers sont importants.

Voici quelques situations souvent observées.

Vous voulez améliorer votre rentabilité par vache, mais vous ne tenez pas compte des frais de transport du lait ou des frais de plan conjoint. Vos résultats seront meilleurs qu’ils le sont en réalité.

Vous utilisez un prix du lait moyen au lieu de tenir compte de votre situation réelle, en incluant, en plus, des primes que vous n’obtiendrez sans doute pas. Vos résultats seront tristement différents de vos attentes.

Autre exemple : vous calculez votre rentabilité sur le lait théorique de vos vaches, plutôt que le lait réellement produit. Encore une déception.

Ce genre d’erreur se produit aussi en aviculture. Il y a souvent un flou artistique autour des escomptes sur la moulée qui servent au calcul de la marge par kilogramme. Assurez-vous de travailler avec les bons montants accordés en escomptes.

Même chose en productions végétales. Les rendements en maïs sont quelquefois calculés alors que le grain est encore au champ et humide. Les résultats seront faussement plus élevés que si le rendement était calculé, comme il se doit, sur du maïs sec.

Quelle que soit votre production, il existe un petit truc facile pour savoir si les chiffres tiennent la route : si ça ne s’équilibre pas avec votre comptabilité, posez-vous des questions!

Si vous souhaitez établir des comparaisons avec des valeurs qui sont publiées, vérifiez le nombre de fermes utilisées pour calculer celles-ci. Statistiquement, 12 fermes ne suffisent pas pour tirer des conclusions avec une marge d’erreur acceptable.

Enfin, si vous utilisez une analyse économique et que vous la comparez avec une autre, prêtez attention à la rigueur de la méthodologie. Comme les calculs sont faits avec des données différentes, les résultats sont aussi différents, même s’ils portent le même nom. Vous pouvez être en train de comparer des pommes et des oranges, sans le savoir.

Dans le doute, rappelez-vous ce dicton : si c’est trop beau pour être vrai, ce n’est probablement pas vrai.

Grâce à ses produits et astuces, Elite peut vous aider à avoir un impact sur votre rendement. Recevez les conseils de nos experts.